Il manque le sel bébé

le sel de la vie, là

toutes les bordures de l'esprit c’est fini

fais-moi confiance

on va s’injecter un peu de feu involontaire

pour oublier l’hiver du monde

le tétanos immonde

la vache, tuons tous ces monstres,

mettons un peu de talc

dans nos chansons

Je suis retournée dans nos jardins, là où les feuilles mourraient. Je suis retournée sur les sentiers du jardin japonais. Tout a changé. Aujourd'hui, les oiseaux rouges chantent et l'air est léger. Les fleurs sont ouvertes et la mousse veloutée.

A la surface des eaux de vie

Le lotus s’ouvre purement

D’intuition

Je m’exauce

Dans l’éclosion totale

Du sens que j’ai noué

Presque une malédiction

Archives